samedi, juillet 20, 2024
AfriqueKenya

Faire un parcours magnifique dans quelques réserves animalières du Kenya

À ceux qui cherchent un voyage fort en sensations, le Kenya est la destination qui leur convient, avec la réserve nationale du Masai Mara pour commencer. Créé en 1974, ce parc animalier a une superficie de 1 510 km2. C’est le royaume des grandes hordes d’herbivores, à savoir les zèbres, les antilopes et les gazelles, entre autres, mais c’est également le terrain de chasse des prédateurs comme les lions, les hyènes et les crocodiles. Bien sûr, c’est aussi le fief de quelque 500 colonies d’oiseaux, notamment des grues couronnées, des autruches, des serpentaires et des bucorves du Sud.

Par ailleurs, la réserve nationale du Masai Mara est formée de multiples escarpements et de savanes herbeuses parsemées de buissons et d’acacias parasols. De ces formations débusquent les fameux « Big Five », regroupant les 5 géants suivants : rhinocéros, éléphant, léopard, lion et buffle. Et comme la réserve est le prolongement naturel des plaines sans fin du Seregenti, elle est le théâtre d’un spectacle qui fascine les aventuriers : la grande migration annuelle de gnous, de gazelles de Thomson, de zèbres et d’impalas. Ces flots incessants d’animaux remontent de la Tanzanie vers les verts pâturages de Masai Mara, toujours escortés des charognards aux aguets.

Plonger au cœur de la réserve nationale de Samburu

L’immersion au sein de la très peu fréquentée réserve nationale de Samburu éloigne les vacanciers des sentiers battus habituels. Cette petite pépite de 165 km2 seulement est limitrophe à la réserve de Buffalo Springs. Elle côtoie les bords de la rivière Ewaso Ng’iro dans le centre du Kenya. Ce territoire protégé est doté d’un climat semi-torride, où les paysages sont dominés par des acacias parasols et des broussailles. Cela est loin de déplaire aux lions, aux éléphants, aux crocodiles et aux oryx qui y résident.

Pour les observer, les bourlingueurs s’offrent des safaris Kenya, d’autant plus que l’endroit est idéal pour vivre des moments d’isolement. En outre, c’est l’occasion de découvrir des animaux qui ne peuvent être vus nulle part ailleurs. On peut citer des espèces rares comme le zèbre de Grévy avec ses rayures fines et resserrées, la girafe réticulée au pelage brun, ou encore la gazelle girafe au grand cou, appelée également gérénuk.

Séjourner aux alentours du lac Naivasha pour clôturer en beauté un safari au Kenya

Un petit séjour au bord du lac Naivasha est une formidable façon de terminer un safari au Kenya. C’est un lac d’eau douce situé au nord-ouest de Nairobi, la capitale du Kenya, et faisant partie de la vallée du grand rift. Il émane de lui une atmosphère sereine et reposante. En outre, la région de Naivasha est entourée de forêts qui enchanteront les voyageurs. L’arbre à fièvre ou « Acacia Xanthophloea » retiendra particulièrement leur attention, avec ses rameaux aux épines blanchâtres et son écorce jaunâtre.

Par ailleurs, il n’est pas rare que les touristes croisent des girafes parmi les champs d’acacias, des colobes errant dans la cime des arbres, des buffles traînant dans les marais et des hippopotames dormant dans les eaux peu profondes. À part cela, depuis la berge ou pendant les promenades en bateau sur le lac Naivasha, les amateurs d’ornithologie contempleront leurs oiseaux préférés, notamment des balbuzards, des aigles, des râles à bec jaune, des jacanas…